Selon le Bulletin of Atomic Scientists ,avec la course aux armements, le risque de guerre mondiale n’a jamais été aussi grand qu’aujourd’hui.

Alors que depuis la fin de la guerre froide, un projet de désarmement nucléaire était à l’oeuvre, depuis 20 ans la tendance s’est inversée.

Les armements tactiques sont modernisés, rendus plus puissants et plus destructeurs.

Outre les armements nucléaires, les méga-bombes développées par les usa, la russie et d’autre pays, sont presque aussi destructrices que des bombes atomiques, mais sans conséquences de radioactivité.

Renata Dwan a dit regretter que les médias de masses aient l’instruction de ne pas aborder de trop près cette épée de Damoclès qui pèse sur l’ensemble de la planète.

La raison de ce changement stratégique, la remise en route de programmes d’armements massifs, est présentée comme une conséquence de l’apparition de la Chine sur la scène internationale.

Personne n’est cependant dupe du rôle des usa dans cette surenchère aux armements, les contrats américains de ventes d’armements aux pays du golfe arabe ont été classés comme historiquement les plus gros marchés conclus par les usa depuis A.Lincoln.

C’était sous l’administration Obama, contrat signé par MmeClinton.

Force est de constater que D.Trump qui donne parfois l’impression de vouloir rendre aux peuples plus de libertés, poursuit le même programme de vente d’armements que ses prédécesseurs, et n’hésite pas à menacer les tierces parties avec son arsenal démesuré pour appliquer un chantage économique. La mise à l’amende des plus faibles par le plus fort.

Ce à quoi s’ajoutent des développements d’armements de plus en plus meurtriers.

À propos, par exemple, de l’Irak et de la Libye, les expert sont aujourd’hui d’accord sur le fait que ces pays ont été ruinés sous prétexte qu’ils avaient un arsenal de destruction massive, or il n’en était rien et à contrario si ces pays avaient disposé de tels armements, ils n’auraient pas été attaqués et envahis.

De ceci ressort que la seule solution au problème des armements est la diplomatie, mais pour que ça fonctionne il faudrait alors disposer de vrais diplomates, d’une volonté de paix et de justice, et de nations libres de faire des choix, ce qui n’est hélas plus le cas en europe.

ESJ: European Security Journal, organe officiel, parle de la modernisation de l’arsenal nucléaire Français: https://www.esjnews.com/france-upgrade-nuclear-arsenal