L’affaire des comptes bidons de LREM avait été évoquée par F.Asselineau président de l’UPR, au lendemain des élections présidentielles qui portèrent E.Macron au pouvoir avec moitié moins de voix du 1/4 des suffrages exprimés.

En effet, le département comptable du bureau national de l’UPR ,avait constaté des incohérences flagrantes entre d’une part la somme des cotisations réunies au cours de l’année, et d’autre part le nombre d’adhérents déclarés par les partis politiques LREM,FN,FI,PS,LR.

Les comptes sociaux bidons de LREM

De la même manière, LREM utiliserait de faux comptes pour faire croire aux Français qu’elle est plus populaire qu’elle ne l’est en vérité.

Au delà du principe de tricherie qui est immoral, il s’agit d’usurpations de voix populaires en vue de servir une propagande trompeuse, et ceci est bien plus grave.

Alors même que LREM est aujourd’hui sous le coup d’une enquête visant à clarifier la provenances obscure des fonds utilisés par Macron pour sa campagne, un ancien cadre de LREM est passé aux aveux sans le faire exprès, une bavure en quelque sorte:

Selon cette source officielle maladroite, tenez vous bien à votre fauteuil et éloignez de vous tout objet contondant ou lourd:

⇒LREM utilise des comptes militants anonymes sur les réseaux sociaux pour faire campagne en ligne !

 Emmanuel Macron avait pourtant indiqué vouloir lutter contre l’anonymat sur les réseaux…

«Une personnalité ou un parti, c’est une image de marque. Quand des internautes “lambda” les attaquent, on ne va pas s’abaisser à répondre avec un compte institutionnel. Ces comptes anonymes militants, ça permet de faire ce boulot de riposte», a notamment indiqué un ancien cadre de LREM cité par 20 Minutes, qui a confirmé que LREM avait créé des comptes anonymes pendant la présidentielle” fdlc.

Donc LREM, FI, FN, PS, LR utilisent ces techniques et ont visiblement beaucoup moins d’adhérents et militants que ce qu’ils disent… Et si un parti est capable de tricherie sur un point, il l’est forcément aussi sur d’autres.

Les hommes de façade qui ne veulent pas s’abaisser à causer avec la plèbe n’ont rien à faire dans Nos institutions publiques.

Pourquoi l’UPR qui a la plus grosse côte de popularité internet(alexa-rank) auprès des Français INTERNAUTES-LAMBDA à qui il répond sans s’abaisser, et dit-on seulement de 1 à 5% d’électorat, n’a jamais eu à souffrir d’accusations de ce genre ?

Comment se fait-il qu’un parti politique qui fait exploser tous les audimats soit si peu plébiscité, et les partis qui révoltent les Français aient autant de voix ?

Ce n’est pas cohérent, ou alors les sondages sont-ils aux antipodes de la réalité ? … ou travaillent-ils selon la technique de “la prophétie autoréalisatrice”?… ce vieux truc de manipulation d’opinion dont les mécanismes sont bien connus, mais contre lequel les esprits critiques sont immunisés.

Fin avril, Mediapart a publié une enquête consacrée aux activités «des bataillons de cybermilitants de LREM».

Selon cette enquête, il y a une «stratégie de la part de LREM de s’organiser sur les réseaux à travers un ensemble de comptes anonymes et de comptes identifiés». Toutefois, les enquêteurs n’ont pas trouvé d’éléments permettant d’affirmer que ces faux comptes étaient pilotés directement par les équipes de campagne.

Donc forts soupçons, aveux maladroits, mais pas de preuves…