COVID-19 ,alias coronavirus ou SRAS2019, défraie la chronique depuis déjà quelques semaines .

Doit-on s’en soucier ? qu’en est-il vraiment de la situation sanitaire ? est-ce grave, docteur …?

COVID-19 : historique et bizarreries

Tout comme la grippe aviaire, le sras ou la grippe porcine avant lui, le covid-19 est le virus du moment .

L’ OMS a déclenché une alerte sans précédent, qui a suscité des prises de dispositions radicales dans de nombreux pays .

En effet, l’ OMS avait “deviné” (!) que le virus du sras mouture 2019 serait capable de muter rapidement, et d’étendre la contamination à des “porteurs sains”, un peu comme avec le SIDA venu disent-ils du singe vert .

Ce coup-ci, la primo contamination viendrait des chauve-souris …. la souche en tous cas, mais comment s’est-elle transmise aux humains alors que la consommation de chauve-souris est de moins en moins courante ?

La déforestation sauvage de ces 20 dernières années a en effet eu un gros impact sur l’habitat de ces mammifères volants .

Chacun(e) sait depuis plusieurs décennies que les prochaines guerres seraient virologiques ou bactériologiques .

La situation économique globale, induite par la mondialisation, peut nous faire penser à ça .

Surtout si on considère que la chine a eu un impact négatif net sur ses commerces, et que l’Iran voit se développer une souche covid-19 particulièrement agressive, avec près de 10% de mortalité chez les sujets infectés .

L’Iran dénonce la propagation volontaire de ce virus de laboratoire, fait relaté dans les médias Asiatiques à grande audience .

Mais il serait irresponsable de jeter la pierre sans l’ombre d’une preuve, donc ça reste juste une supposition .

Cependant, la mortalité globale reste inférieure à celle de la grippe saisonnière … donc pourquoi autant de remue ménage …?

Tout ceci est étrange …

Doit-on se soucier du risque de pandémie coronavirus ?

Il faut s’en soucier à juste titre, car si ce n’est pas le covid-19 ,ce sera certainement à l’avenir quelque chose de plus élaboré .

Pour l’heure, la prudence reste de mise car ce virus présente des facteurs de mutations et des caractéristiques contaminantes très élevés .

Les sujets présentant un organisme affaibli ont les plus grands risques de succomber au virus, pour les autres ce n’est qu’une grosse grippe.

  • Il a été remarqué une plus grande mortalité chez les plus de 60 ans
  • risque infectieux supérieur des sujets mâles et la tranche des 30-50 ans
  • risque infectieux supérieur des sujets du Groupe-A (gr sanguin)
  • faible mortalité des enfants face au covid-19
  • faible mortalité des sujets du Groupe-O exposés au virus

En Chine et en Asie du sud-est, la rumeur dit que le virus se déplace dans l’air .

oms

La grande étrangeté

Alors que les masques de protection et les solutions hydro-alcooliques devraient être distribués à tout un chacun, un frein est mis sur la disponibilité de ces derniers…. donc une écharpe ou si la situation empire, même des tissus fins en multicouches sur les orifices respiratoires ne seraient pas superflus .

Grâce au prétexte de la pandémie, la FED et la BCE ont imprimé des milliards en dollars et en euros .Monnaie pouvant être qualifiée de fausse monnaie car sortie du chapeau .Inutile de demander comment se portait l’économie mondialiste avant la pandémie .

Inutile de paniquer mais la prudence est de mise car jamais l’ OMS n’a déclenché une alarme mondiale d’une telle ampleur .

Cependant la mortalité globale reste assez faible à ce jour, 2 à 3%, mais le virus semble muter anormalement vite .

Analogie avec la grippe espagnole, qui avait dépeuplé l’europe avec 3% de mortalité (de 1918 à 1921, plus de 300000 morts en France) . Inutile cependant de paniquer, car nous avons aujourd’hui une meilleure connaissance des modes de réplication des virus et des stratégies protectrices à adopter .

Quelle précautions prendre face à cette épidémie
  • éviter les foules
  • fini les serrages de louches et les bibises
  • porter une écharpe ou un masque
  • être vigilant à tout ce qu’on touche et se désinfecter les mains après
  • ne pas porter ses doigts à la bouche ou aux yeux
  • cuire les viandes et légumes à cœur
  • changer ses vêtements chaque jour
  • consommer des aliments à haute teneur en vitamine C
  • consommer du gingembre frais mariné dans du vinaigre de pomme ou de riz est conseillé en Asie (10 à 20 grammes/jour)

 

oms

 

⇒ Retrouvez-nous sur le Site survivalisme-survie.fr ⇐