Tout comme le BIO, les huiles essentielles sont des produits très en vogue, dans un contexte où force est de le constater, les citoyens deviennent de plus en plus méfiants vis à vis des remèdes préventifs/curatifs industriels, et à juste titre étant donné le nombre de scandales échus, et le nombre de scandales encore à venir, notamment avec les nouvelles mesures de vaccinations obligatoires de nos nouveaux-nés, qui ne livreront leurs résultats d’expérimentations à l’échelle nationale pas avant d’ici 15 à 20 ans, temps nécessaire pour avoir du recul.

Les huiles essentielles et le survivaliste

Ceux qui sont en BAD ne devraient pas se priver de distiller des huiles essentielles. Dès lors qu’on est équipé d’un alambic ou d’une cocotte minute, on peut distiller ce qu’on veut,…avec un minimum de matériel.

Mais attention car la qualité du produit fini dépend de la qualité de l’installation, du produit brut, et du soin apporté.

Ainsi, le cuivre matériau préféré pour distiller de l’alcool n’est pas à recommander pour distiller des huiles essentielles.

On préférera de l’inox ou du verre de labo, ou système mixte cocotte inox / tubulure verre, car l’extraction des huiles essentielles est un procédé simple, rapide mais très délicat et sensible, la précision du geste et la neutralilté chimique des matériaux qui composent le distillateur comptent pour beaucoup dans la qualité du produit final extrait.

Il s’agit d’extraire les molécules intéressantes pour les récolter dans un concentré moléculaire: l’huile essentielle.

Les huiles à bas coût sont produites selon un raisonnement économique axé sur un concept de profit unilatéral et simple: 30mn de distillation suffisent pour extraire les arômes.

dans la 1ere 1/2 heure de la distillation, les arômes sont presque tous extraits, mise en bouteille. Alors qu’avec 25min de distillation supplémentaire, les molécules les moins réactives au procédé finissent par monter. Et ce sont dans ces molécules que les principes actifs sont les plus concentrés. Pas dans les arômes.

Qu’ont donc à offrir les huiles essentielles

L’huile essentielle est en fait un terme générique, car le produit en lui-même est rarement gras. Ce n’est pas de l’huile au sens propre du terme, mais une essence extrêmement concentrée qui se dose au µ ou à la goutte.

De nombreuses essences contiennent des principes actifs propres, remèdes contre certaines affections, et les associations d’huiles essentielles dosées précisément pour traiter une affection particulière sont souvent très efficaces, et leur utilisation suivie d’effets bénéfiques indiscutables tant du point de vue préventif que curatif.

Si on achète des huiles essentielles ,il vaut mieux toujours s’assurer qu’elles respectent l’éthique du label BIO, et surtout si leur procédé d’extraction a été assez long pour extraire l’ensemble complexe de molécules, car ce sont précisément le plus souvent les molécules intéressantes, qui concentrent le principe actif de la plante, qui sont les plus longues à extraire.

C’est pourquoi on ne pourra jamais(ou rarement) trouver une huile à acheter qui soit meilleure qu’une huile faite maison avec soin (ils ont dit que le temps c’est de l’argent)

Les applications paramédicales sont multiples et variées, des antiparasitaires pour animaux aux soins préventifs et curatifs pour nous.

Les solutions à base d’huiles essentielles ont traversé les siècles. Il s’agit de millénaires d’utilisation et de mises au point.

Ce n’est pas sorti de la cuisse de Jupiter.

Huiles et essences:

À ne pas confondre avec les huiles essentielles, les huiles végétales comme les huiles d’avocat, macadamia, noisette, arnica, olive, rose musquée, jojoba, etc, sont utilisées en produit de base pour la confection d’onguents, huiles de massage, ou baumes.

La concentration d’une huile essentielle est telle qu’on ne peut que rarement l’utiliser pure. C’est pourquoi il est nécessaire de la diluer dans une huile végétale. Ce mélange huile végétale/huile essentielle aide également à la bonne diffusion des principes actifs (les principes actifs ne restent pas à la surface de la peau, mais sont assimilés en partie par l’organisme par voie transcutanée).

Choisir son huile végétale de base en fonction des vertus attendues en association avec les huiles essentielles adéquates.

Applications pour huiles essentielles

Quelques applications intéressantes et de bonnes alternative naturelles à la pharmacopée industrielle.

Décontractant musculaire, anti-inflamatoire puissant:

Après une journée difficile, du sport ou pour soigner des ecchymoses (bleus,coups). Mélanger 50 ml de macérat d’arnica et 10 gouttes d’huile essentielle de romarin, avec 5 gouttes de lavande et 5 de sauge.

Laisser reposer et se masser les muscles en faisant bien pénétrer.

Soigner un torticoli ou un tour de rein:

Mélanger 6 gouttes de macérat huileux dArnica à 6 d’huile végétale de millepertuis, avec 2 gouttes d’huile essentielle de gaultherie, de romarin, d’hélichryse et de menthe poivrée, masser 5 fois par jour pendant 2 jours.

Crampes musculaires:

Faire une mixture comprenant 30 ml d’huile végétale de noisette, 2 ml d’huile essentielle de lavandin, 2 ml d’huile essentielle d’ylang ylang complète, 2 ml d’huile essentielle de gaultherie, 1 ml d’huile essentielle d’estragon et 2 ml d’huile essentielle de romarin, frictionner la zone douloureuse avec 6 gouttes du mélange jusqu’à 4 fois par jour.

Adieu le rhume des foins:

Mélangez 1 goutte d’huile essentielle d’estragon et 1 goutte d’huile essentielle de ravintsara. Appliquez sur les sinus, thorax et haut du dos mais aussi sur un mouchoir à respirer tout au long de la journée.

Gastro-entérite:

Mélangez en quantité égale 15 gouttes d’huile essentielle de tea tree, d’huile essentielle de menthe poivrée et d’huile essentielle de cannelle, 45 gouttes d’huile essentielle d’estragon ainsi que 45 gouttes d’huile végétale de votre choix . Bien mélanger dans un flacon. Prenez 4 gouttes du mélange à appliquer en massage sur le bas-ventre, 4 gouttes sur le bas du dos,  et 2 gouttes mélangées à du miel à avaler. A renouveler toutes les 6 heures jusqu’à amélioration.

Diarrhée:

Ajoutez 2 gouttes d’huile essentielle d’estragon à 10 ml d’huile végétale d’amande douce ou de macérât huileux de millepertuis. Massez minutieusement le bas ventre par mouvements circulaires en faisant bien pénétrer.

Affections virales:

Diffuser quelques gouttes d’huile essentielle de ravintsara 3 fois par jours pendant 30 minutes ou en olfaction directement au flacon tout au long de la journée.

 

Nettoyer une plaie infectée et combattre les mycoses :
Additionner à 1 goutte d’huile essentielle de thym à thymol 6 gouttes d’huile végétale de noisette et appliquer sur la zone concernée 2 fois par jour.

Contre les tiques et les puces du ou des Toutou(s):

Huile-Base: huile de macadamia, ou huile de noisettes: l’huile de macadamia est un peu au dessus de l’huile d’avocat, d’un point de vue cosmétique. L’huile de macadamia ne laisse pas de résidu gras après son application, ce qui rend son utilisation intéressante, en base pour la préparation d’onguents ou de solution anti-bêtes. Aucun principe actif contre les bêtes dans les huiles de macadamia ou de noisette, mais c’est la solution de dilution idéale, par souci d’efficacité et de compatibilité des produits.

Contre les bestioles, on mélangera à l’huile de base: 10% à 30% de 3 huiles essentielles:

  • 4 à 12% huiles essentielles de lavande (antalgique, cicatrisante, répulsif d’insectes)
  • 4 à 12% huiles essentielles de géranium (soin de la peau et du pelage, répulsif moustiques, puces et tiques)
  • 2 à 6% huiles essentielles de tee-trea (excellent contre le vieillissement cellulaire et les démangeaisons, aide à la symbiose thérapeutique des huiles de lavande/géranium

En application légère au vaporisateur, ça sent bon, c’est pas nocif, et surtout les Toutous aiment ça !

Pas besoin d’asperger de partout en surdosage ! on se souviendra que le produit est transcutané et sera donc efficace au bout de quelques jours, le temps que l’organisme l’absorbe, tout comme les antiparasitaires advantix ou scalibor collier.

Si c’est le jour du bain pour toutou, penser à ajouter des huiles de lavande et de géranium à son shampooing. Ça fait l’affaire.

 

Les huiles essentielles sont nombreuses et variées. Il faut se souvenir que ce sont des concentrés très puissants et prendre donc garde aux surdosages avec quelques-unes d’entre elles. Comme pour toute substance active, il convient de faire un essai préalable pour prévenir tout risque d’allergie. Certaines essences, comme l’estragon, le ravintsara ou le thym sont d’ailleurs d’excellents remèdes contre les allergies.

Hydro distillation et vapo-hydro distillation: l’alambic ⇒ ICI