Mise en garde: ATTENTION DANGER⇒ la poudre noire est une substance extrêmement instable, très sensible, hautement explosive et dangereuse à manipuler. La recette divulguée sur survivalisme-survie.fr l’est seulement à des fins d’instruction théorique, afin d’expliquer le principe chimique et le processus de fabrication. Nous déconseillons vivement de mettre en oeuvre cette recette, et conseillons aux lectrices et lecteurs d’acheter leur poudre noire manufacturée en armurerie. survivalisme-survie.fr se dégage de toute responsabilité en cas de non respect de ce conseil: ne fabriquez pas votre poudre noire vous-même. 

Historique de la poudre noire

La poudre noire ,ou poudre à canon, est une formule d’explosif chimique qui a fait suite au feu grégeois connu, lui, depuis l’antiquité.

Bien avant la nitroglycérine de Mr Nobel et son ascendant la nitrocellulose, la poudre noire a permis l’élaboration d’armes à feu plus fiables et efficaces.

Apparue tardivement en occident, la poudre noire a été utilisée en extrême orient et notamment en Chine depuis la dynastie Han il y a 2200 ans. La poudre noire a été adoptée en occident vers le milieu du 13e siècle afin de fabriquer des munitions et engins incendiaires.

Composants de la poudre noire

Il faut du salpêtre, du charbon de bois, du soufre, de l’eau et de l’alcool. Le processus chimique est un peu plus compliqué qu’un simple mélange. Il faut donc respecter scrupuleusement les doses et travailler dans un ordre précis, décrit ci-dessous.

Encore une fois, ATTENTION! mes amis, ne vous amusez pas à fabriquer vous-même votre poudre noire, ou à titre expérimental en quantité minime afin de ne pas vous mettre en danger. Au risque de me répéter, ce produit est extrêmement instable et dangereux à confectionner et à manipuler.

Cet article vous sera néanmoins utile en cas de bug-out et de rupture des chaînes d’approvisionnement en produits manufacturés. Gardez donc cette recette en mémoire comme une solution ultime de dernier recours, pour la sauvegarde de la vie et la chasse de nécessité.

Sachez aussi qu’une bonne poudre noire dépend de la qualité de ses composants, et du soin apporté dans le processus de fabrication.

NiPo poudre noire

Le salpêtre:

Non, ce n’est pas la salsepareille des schtroumpfs. Ce qu’on nomme vulgairement le salpêtre est le nitrate de potassium. Cette substance se trouve à l’état pur dans les drogueries, et entre aussi dans la composition d’un bon nombre de produits manufacturés épurables…

poudre noire

Le charbon de bois:

Les bois recommandés sont le sapin, le hêtre, le bouleau, le saule, le chêne et le frêne. Nous verrons d’ailleurs dans un autre article pour la fabrication du charbon de bois afin d’en faire un composant pour poudre noire, et pour cuisiner ou se chauffer en hiver.

soufre poudre noire

Le soufre:

Cet ingrédient souvent utilisé en chimie se trouve également en substance pure dans les caldeiras des volcans actifs. Facilement repérable par sa couleur jaune moutarde.

L’alcool:

Pas de la gnôle, mes amis, il nous faut ici de l’alcool isopropylique.

Dosage correct des ingrédients de la recette

  • 75% de nitrate de potassium réduit en poudre
  • 15% de charbon de bois réduit en poudre
  • 10% de soufre pur
  • 600ml d’alcool isopropylique pour 100g de mélange charbon/soufre
Fabrication de la poudre noire et ordre à suivre:

À l’aide d’un mortier+pilon, broyer soigneusement le nitrate de potassium, et le réserver à part.

Séparément, broyer ensuite le charbon de bois et le réserver aussi: nous avons donc un bol de NIpo et un bol de charbon, tous deux pilés séparément.

Réfrigérer l’alcool isopropylique comme de la vodka, 0°, puis mélanger ensuite la dose adéquate d’alcool avec le mélange charbon de bois/soufre (25% du total)

Préparation du nitrate: dans une casserole, verser 40ml d’eau déminéralisée, y ajouter 100g de nitrate de potassium et faire chauffer jusqu’à ébullition: rajouter de l’eau petit à petit lors de l’ébullition (pour maintenir le dosage liquide), jusqu’à ce que le nitrate se soit complètement dissout dans l’eau.

Phase critique: l’eau+nitrate homogène en ébullition, verser le mélange charbon/soufre(15+10=25%) et remuer continuellement jusqu’à obtenir une homogénéité parfaite, toujours en chauffe. Lorsque le mélange est bien homogène, couper le feu et verser immédiatement l’alcool isopropylique réfrigéré dans la solution chaude, et bien remuer: dès que tout est homogène. Refroidir ensuite le mélange le plus vite possible pour le descendre à 0°Celsius.

Notre solution à 0°C doit ensuite être filtrée à l’aide d’un linge en coton, afin de conserver la matière et jeter le liquide excédent.

Faire sécher la matière sur une feuille de papier après l’avoir pressée dans un linge (attention!), étaler la substance sur une feuille de papier et laisser évaporer le liquide résiduel. Profiter de son humidité relative pour le réduire en grains avant le durcissement. Ceci afin de ne pas avoir en fin de processus une plaque de poudre sèche, qui ne pourra plus être travaillée sans un grand risque d’explosion.

Voilà, c’est terminé, le produit est prêt à être utilisé dans votre arme à poudre noire ,mais attention, le produit fini et sec est très sensible.

Nous verrons ensemble la fabrication des amorces, et le rechargement non académique des cartouches dans les articles à venir…