Un stock-alimentaire pour combien de temps ?

Combien de temps on compte tenir sur le stock-alimentaire ,et combien de temps on va vraiment pouvoir tenir ?

Quelle est réellement votre capacité de résilience ? avez-vous assez de vivres pour pouvoir rebondir ?

Combien de temps faudra-t-il compter uniquement sur le stock-alimentaire ,pour survivre en fonction de telle ou telle situation ?

Dans les cataclysmes planétaires auxquels nous aurions une chance de survivre, la durée de l’hiver nucléaire s’étendrait de 2 à 3 ans.

Je ne dis pas que ça va arriver, mais quitte à être prêt à réagir aux catastrophes en tous genres, autant l’être dans une mesure certaine vu que tout ceci n’est finalement qu’une affaire de statistiques et de chance.

survie zombie

Donc en envisageant le pire, trop fort n’a jamais manqué ,disent les marins.

survivalisme-survie considère que 18 mois de vivres prévus en pleines rations(parts) est une moyenne raisonnable.

Ces 18 mois de vivres suffisant aussi pour 36 mois avec rationnement strict et apport supplémentaire de vitamines.

Si la constitution d’un stock-alimentaire semble d’un premier abord assez simple à réaliser, n’importe quel amateur de survivalisme pourra confirmer que lorsqu’il s’agit de prévoir 2 ans de vivres, les choses se compliquent un peu…..

Déjà, le prix. 2 ans de provisions d’un coup ,c’est un gros budget, louer un 20m3 pour aller chez carouf ? ….non.

Il vaut donc mieux dresser une liste complète et acheter en plusieurs fois, tout en cherchant des prix de gros.

Faire un tri de priorités d’achats en fonction de la péremption des produits.

Acheter le non-périssable en premier et en quantité.

Si la stratégie d’achats fractionnés est retenue pour constituer le stock-alimentaire ,il faut suivre un plan d’investissement étalé par exemple sur 6 mois ou 8 mois. On le sent moins passer.

Pas de perte d’argent, car les provisions en vivres sont concrètes. C’est comme une avance de 1 à 3 ans sur les “frais de bouche”.

Bien entendu, le stock-alimentaire de survie doit être ensuite géré correctement ,pour utiliser les produits avant péremption et les remplacer au fur et à mesure. De cette manière le stock-alimentaire reste complet et vous avez 1 an ou 2-3 ans de vivres devant vous.

Prévoyez bien des vitamines car si nous devons rester planqués sous terre suite à un cataclysme, l’absence de soleil provoquera des carences graves ,ajoutées à une alimentation de subsistance, se souvenir que nous métabolisons mal les vitamines en l’absence de soleil.

Il faudra autant que possible manger peu et gras, peu importe le cholestérol, le but sera de survivre.

Bien entendu ,la constitution d’un stock quel qu’il soit doit toujours être tenu confidentiel, si ce n’est secret.

stock-alimentaire

Les rations de survie:

On trouve différents types de rations. Les rations civiles ,compléments alimentaires de secours, utilisées en grande rando ou en navigation, et les rations militaires, moins onéreuses si on cherche des repas “complets”.

Les rations de survie sont une bonne stratégie à court terme seulement, car la péremption des produits fait qu’un gros stock peut vous rester sur les bras….à moins de ne manger que des rations pour renouveler son stock assez souvent….si ça vous tente de faire le cobaye…

 

Stock-alimentaire et résilience en Base-Autonome-Durable:

En base-autonome-durable rurale ,l’objectif est toujours de viser à l’autosuffisance et la capacité de résilience. En cas de problèmes n’affectant ni le climat ni les conditions propres au travail rural, les survivalistes dans les BAD rurales ne manqueront de rien.

Malheureusement ,les plus gros risques de rupture des chaînes commerciales d’approvisionnements s’accompagnent souvent de risques de corruption atmosphérique ou d’occultation du soleil pour plusieurs mois ou plusieurs années (cataclysme d’ampleur mondiale).

Les BAD rurales sont les premiers concernés par le stock-alimentaire ,malgré leur capacité de résilience, ils disposent d’un lieu de stockage protégé.

Les BAD rurales bien organisées disposent souvent de semences en quantité, réservées pour la résilience post-bug, si bug il y a.

stock-alimentaire

FARINE BIO 100 KG / 308€

La banque de semences réservées, comme le stock-alimentaire ,doit être gérée et parfois renouvelée en partie pour conserver un maximum de semences viables. La congélation est aussi une option, mais personnellement je n’y adhère pas, ou peu.

Essentiels du stock-alimentaire de résilience:

• prévoyez par exemple 50l ,100l ou même 200l  d’huile d’olive, 1cas d’huile d’olive crue par personne et par jour. L’huile d’olive a des applications multiples et aide à métaboliser les vitamines

• Farine. Beaucoup de farine (pour faire des petites pâtes qui cuisent vite)

• Du riz

• Les pâtes à potage, de la semoule, des trucs vite cuits et qui peuvent même le faire à l’eau tiède.

• Flocons de pomme-de-terre, ça se conserve très longtemps.

• Du gros sel de mer, à piler pour le sel fin

• Fruits secs

• Sucre qui ne sera pas consommé en tant qu’aliment mais en tant que produit de circonstance ou article de troc.

• Viande séchée

• Bocaux fait-maison (ail,oignons,légumes)

• Noix, amandes, sésame, pavot, graines sèches variées. (il faudra en consommer un peu chaque jour si on est sous terre)

• Conserves variées de viandes, poissons, légumes, fruits (pas avariées, surveiller son stock-alimentaire, consommer ce qui va être trop vieux et remplacer. Les boîtes restent consommables longtemps après leur date de péremption)

Stock-alimentaire minimum:

Pas de confiture, pas de chocolat, pas de vinaigre, pas d’alcool, rien à boire…….p’tain

t’es dur kurtz ,on va crever la dalle et on va se dessécher comme des méduses !

mais non Marcus, au contraire, t’as le vinaigre des bocaux/conserves, et le stock c’est un stock de survie type, simple et suffisant, facile à monter, et ensuite à compléter selon ce qui t’es nécessaire. En se souvenant qu’en cas de bug, lorsque le chocolat sera fini, y en aura plus de toute façon….

Si on survit, faudra accepter de vivre frugalement ,c’est pour ça que certains fatalistes préfèrent ne pas survivre que de se retrouver dans un univers dévasté ,à se nourrir peu, avec un monde à reconstruire….ça peut faire peur de vivre l’an 0 et l’an 1

Faut être positif mon pote, si t’es pas positif dis le maintenant que je te nourrisse pas en perte, plus que 4m70, arrête pas de creuser,

Supplément vitamines:

CURE 1 AN =20,97€


Un des bons côtés de l’industrie chimique, c’est les cachetons. Pourris en temps ordinaires, ils peuvent devenir utiles en cas de sous-alimentation.

Stocker de la vitamine qui sera le complément alimentaire essentiel pour compléter les rations réduites ,en attendant de pouvoir remettre le nez dehors…

Les petits plaisirs:

C’est à chacun de voir selon ses goûts, mais on sort du contexte de survie pour entrer dans le confort.

Quand les moyens le permettent, je n’ai rien non plus contre le confort !

Mais il faudra oublier certains trucs voués à disparaître, comme la nourriture manufacturée,

J’ai aussi mes petits secrets, j’ai pas de chocolat en tablette mais j’ai pas mal de cacao amer ….de quoi voir venir mais pas éternel…

Et quelques bouteilles d’alcool réservées pour des grandes occasions.

En plus du nécessaire pour survivre en résilience ,il faut bien entendu stocker au maxi tout ce que tu peux en nourriture, sans aucune limite.

Le stockage:

Veillez à entreposer les vivres en les rangeant intelligemment ,les plus récents au fond et les plus vieux devant(dates)

Tous les produits secs doivent être répartis en sachets sous-vide, et ces mêmes sachets enfermés dans des fûts hermétiques avec une poignée de riz sec pour éviter l’humidité.

Même chose pour le riz ,la farine et les pâtes ,les mettre à l’abri dans des fûts hermétiques.

 

Discussions sur les stocks alimentaires sur le forum ami francesurvivalistes.fr :

http://francesurvivalistes.fr-bb.com/t611p100-le-stock-que-vous-avez-prevu#120985

http://francesurvivalistes.fr-bb.com/t6491-entrerons-les-stocks#121003

 

wk