Poudre-noire …rien qu’à évoquer cet ingrédient de munitions pour armes anciennes, nombreux sont encore celles et ceux qui passent leur chemin en raison d’une propagande injustifiée sur les armes à poudre-noire .

La poudre-noire est simple à fabriquer, mais elle est sensible et instable, donc pour l’utiliser il faut prendre quelques précautions d’usage .Pour faire suite aux articles précédents sur la fabrication artisanale de la poudre-noire et les armes à poudre-noire ,je vous propose dans cet article les mesures de sécurité inhérentes à l’usage des armes à PN .

Ceci afin de ne prendre aucun risque inutile dans la manipulation ou l’usage de ces armes à feu qui, je le redis, ont à leur effectif des millions de morts dus à leur usage lors des guerres Napoléoniennes et sécessionnistes Américaines .

Autant pour vous que pour vos proches, lisez et intégrez bien ceci pour utiliser votre arme à PN en toute sécurité :

poudre noire

Fabrication de la poudre-noire

La poudre-noire

On peut mettre en oeuvre un tas d’applications avec la poudre-noire .Matériau propulsif utilisé pour les armes anciennes et leurs répliques, fabrication d’engins explosifs, feux d’artifices ou pétards, allume feu si il elle est sèche….

Mais la poudre-noire ne présente aucun danger à condition de respecter certaines règles de prudence, simples et élémentaires .

Lorsqu’on parle de poudre-noire ,on pense inévitablement et à juste titre aux armes anciennes .

Cet article est rédigé afin de démystifier certains racontars répandus par des gens qui n’en savent à vrai dire pas grand chose .Votre serviteur ancien commando et para du 9RCP et du CHOC, qui connaît bien les armes, a le recul essentiel pour en parler ,l’utilisant sans incidents majeurs depuis plus de 30 ans, je la recommande en priorité d’un point de vue survivaliste .

Précautions d’emploi de la poudre-noire

Tous les gamins de France  et de Navarre ont déjà joué avec les “pets de diable”, ces petites boules de papier qui, jetées à terre détonnent facilement en faisant grand bruit. C’est ça, la poudre-noire .

Il suffit de la comprimer trop fort pour qu’elle explose sans aucun initiateur de mise à feu .

Je n’ai jamais utilisé de bourre ou de semoule dans mes armes à poudre-noire, pour plus de puissance, mais je fais toujours attention à ne pas la choquer .

Pour ne pas foirer, la poudre-noire doit toujours être tenue à l’écart de l’humidité .

arme poudre-noire survivalisme

Les armes à poudre-noire

Les incidents de tir à la poudre noire

Ceci ne m’est jamais arrivé, mais j’en ai déjà vu au point de me plaquer au sol .C’est très impressionnant, ça fait très mal au tireur, et c’est  surtout très dangereux pour lui et pour les personnes alentours .

Les raisons de ces incidents de tir ne viennent jamais d’un boulet mal graissé en sortie, mais toujours de l’amorçage, de l’usure générale et en particulier de l’usure des cheminées, ou du mauvais entretien de son arme, mal vérifiée ou nettoyée avec des produits inflammables à résidus non volatiles .

Incident de tir mineur :

Un incident de tir mineur vient soit d’une balle qui ne part pas à cause d’une mauvaise poudre-noire ou humide, soit d’une amorce foirée, ou mouillée . Soit un clic sans explosion, soit un enrayement de l’arme à cause des amorces mal serties sur une des cheminées qui finit par bloquer l’action rotative du barillet .Problème récurrent chez les utilisateurs de Colt™ d’origine et non modifiés, et aussi parfois sur les Remington™ en rechargement rapide “à la rasbaïye”…

Ceci est sans grand danger immédiat, mais il faut alors retirer cette mauvaise amorce avec la plus grande prudence .

Les incidents de tir majeurs :

Les incidents de tir majeurs et dangereux proviennent d’une mise à feu en chaîne des 6 chambres du revolver, à cause d’un mauvais entretien de l’arme ou de cheminées usées .

Dans ce cas, le tireur est “hors course” et bon pour une visite aux urgences .Dans le pire des cas il aura besoin d’apprendre à tirer avec son autre main, seule demeurée valide suite à l’incident …

Les incidents de tir peuvent être évités facilement et à coup sûr grâce à un entretien correct de son arme ,un soin particulier apporté à son chargement ou rechargement, et l’emploi de munitions de qualité, qu’elles soient manufacturées ou faites-maison, il va de soi .

L’emboutissement du boulet à l’aide du refouloir intégré à l’arme, rend sa chambre de barillet étanche grâce à la malléabilité du plomb qui épouse alors en force la chambre qui lui est impartie. En résulte une étanchéité parfaite sans laquelle le boulet ne pourrait pas être propulsé efficacement .Le plus grand soin à apporter pour éviter les incidents concerne l’autre face du barillet, là où il faut sertir avec doigté les amorces sur leurs cheminées …vous voyez ce que je veux dire, pour les tireurs à PN …pincer les amorces avant de les sertir en force d’un seul doigt .

Entretien des armes à PN

En ceci consiste la base de la sécurité du tir à la PN .Oubliez définitivement l’essence ou le white-spirit ! Surtout jamais de corps gras au point-éclair sensible est la seule et unique règle à suivre pour les produits de nettoyage .

Votre arme démontée, nettoyez-la dans une eau tiède savonneuse, du savon de Marseille ou une préparation savonneuse à base de soude .Écouvillons au calibre et brosse à dents de rigueur .Sécher immédiatement et soigneusement chaque pièce et la carcasse avec des chiffons et des cotons-tiges .Puis les frotter soigneusement avec un chiffon propre imbibé d’une huile adéquate, au point-éclair faible .L’huile Armistol™ est prévue pour cet usage et beaucoup plus économique à l’usage que d’autres produits plébiscités par les marchands .

À l’occasion du nettoyage (après chaque séance de tir, car les résidus sont acides et attaquent les métaux) ,vérifiez chaque pièce et en particulier les cheminées(!) responsables des incidents dans la majorité des cas .

Chargement sécurisé de l’arme et fiabilité

J’ai fait le test de précharger un barillet 6 coups en 44-Remington™ à 1,6g sans bourre, non graissé ni amorcé, puis de le laisser 2 ans au fond d’un placard au sec à hygrométrie variable (saisons). Au bout de 2 ans, un coup de graisse dessus/dessous, 6 amorces, et 6 coups dans le mille à 30 mètres . Aucun souci de fiabilité, puissance ou précision .RAS.

Le graissage sur les boulets sert en fait surtout pour l’entretien du canon lors du tir, car sur une arme entretenue et en bon état, les boulets en plomb sont toujours emmanchés en force à l’aide soit du refouloir intégré à l’arme, soit d’une presse de chargement pour barillets nus .

Les amorces doivent toujours être légèrement pincées entre deux doigt, avant de les insérer en force sur les cheminées, de sorte qu’elles ne s’échappent pas .Ce principe de pinçage est obligatoire sur les Colt™ et fort recommandé sur les Remington™ et “les autres” .

Si vous portez naturellement votre revolver à la ceinture et que vous sortez par temps humide, comme en Guyane par exemple, graissez soigneusement et sans excès le tour des cheminées, afin d’obtenir une étanchéité parfaite des amorces bien serties sur leurs cheminées .Ainsi vous pourrez même plonger dans l’eau en gardant une confiance totale en votre arme (avant de tirer sous l’eau si absolument nécessaire, bien remplir d’eau le canon et le mécanisme en relevant le canon vers le haut) .

Les pièces d’usure d’une arme à PN

Ces armes sont lourdes en comparaison des armes modernes car c’est du matériel endurant conçu pour tenir ferme .La carcasse est prévue pour encaisser bien plus que des charges normales .Le canon est toujours sur-dimensionné en épaisseur et son entretien est de fait beaucoup moins sensible que celui d’une arme moderne, plus légère quant à elle .Le plus grand soin pour un revolver à poudre-noire doit être apporté au mécanisme et au barillet .Le plus grand danger à l’usage est l’usure des cheminées, et plus l’arme est neuve au plus les cheminées s’usent rapidement .

Nettoyage et entretien, huilage, puis soin apporté au chargement, graissage, en utilisant de la bonne munition vous éviteront tout incident de tir .