Cette année, nous n’avons pas encore eu à nous plaindre du froid, mais préparez-vous à affronter une fin d’hiver très rigoureuse!

Si je peux donner un conseil, préparons notre matériel d’ alerte survie grand-froid !

Alerte grand-froid

Quand on dit alerte grand-froid, il s’agit de vagues de froid-polaire, beaucoup plus féroces qu’un hiver classique sous les latitudes tempérées.

Les dernières études confirment que ce phénomène de froid-polaire ne sera pas une exclusivité 2019, et il est déjà récurent chaque hiver.

Il pourrait s’agir de l’un des phénomènes majeurs, indice d’un basculement climatique brutal à l’échelle planétaire.

L’impact du vortex polaire antarctique s’amplifie chaque année, depuis sa 1ere apparition il y a quelques décennies.

Les continents les plus exposés et en alerte sont les USA, l’ Europe et l’Asie.

Les autres lieux seront aussi impactés dans un avenir proche, mais dans une moindre mesure:

il a neigé à Malte le 04 janvier, en Grèce le 5 janvier, en mer adriatique, en Sicile, et des tempêtes de neige ont eu lieu en décembre au moyen-orient, en plein désert.

La vague de grand-froid 2019 devrait impacter la France à partir de fin janvier, et février sera glacial. Faites du bois les amis !

alerte survie grand-froid 2019

Survie grand-froid

Le survivaliste de base est en principe équipé pour affronter le grand-froid.

Dans d’autres articles, j’ai déjà souligné le fait que de nombreux cataclysmes sont susceptibles de déclencher des périodes de grand-froid.

Les équipements personnels se trouvent facilement, pour ma part je suis adepte du multi-couches (superposition de vêtements: combinaison thermo/ensemble chaud/ sur-vêtements étanche)

Il n’est pas compliqué de se constituer une bonne tenue durable, à petits frais pour affronter le grand-froid.

En urgence de survie soyez imaginatifs, pensez par exemple aux chaussettes russes, technique qui consiste à s’envelopper les chaussures jusqu’aux genoux avec tout ce qu’on a sous la main. La dernière couche devant être étanche, comme un sac poubelle scotché par exemple.

Adaptation grand-froid de son cocon de survie

C’est l’habitation, ou la BAD , qui doit aussi être adaptée pour cette occasion spéciale, afin de pouvoir garder un confort correct en cas de coupure de jus. (pour ceux qui dépendent des réseaux EDF)

Face à un froid exceptionnel, pensez à bien isoler et à calfeutrer au maximum votre espace de vie/repos en gardant assez de ventilation. ATTENTION À L’ASPHYXIE.

Une installation électrique 12v avec des moyens de rechargement des batteries est un confort absolu, mais dépasse le cadre de la survie.

Par contre un poêle bien installé avec une grosse réserve de combustible est presque impératif.

Que ce soit un poêle à bois ou à mazout, ceux qui sont à la campagne préfèrent le bois avec raison.

En urgence, fabriquer un mini poêle avec une boîte de conserve ou un baril en féraille. Y brûler de l’alcool, du charbon, du bois, de l’huile(moins chaud).

Toujours aérer et se souvenir qu’une intoxication au monoxyde de carbone est sans odeur, on tombe d’un coup sans s’en rendre compte…. acceptez ce petit courant d’air glacial et ventilez toujours quand vous faîtes brûler un combustible dans un endroit clos. 

Pour le survivaliste citadin, tout ceci a été résumé lors de mon interview par Europe1: comment survivre sans électricité 

Les causes du grand-froid qui arrive

Il s’agit du vortex polaire au dessus de l’antarctique (climatologie), qui a déjà fait parler de lui ces 20 dernières années.

Ce vortex est une résultante, et aussi une cause du réchauffement exponentiel de l’atmosphère.

Il se forme à 100.000 pieds au dessus de l’antarctique, pendant l’hiver polaire, pour se renforcer pendant la nuit polaire.

C’est un des éléments responsables du “trou d’ozone”, causé par le réchauffement climatique.

Ce vortex est comme un serpent qui se mord la queue pour s’alimenter, puis mourir chaque été et renaître encore plus fort chaque hiver.

Il fait désormais partie des phénomènes majeurs qui pilotent la météo mondiale, dans les deux hémisphères.

Les amplitudes thermiques entre les hautes et basses couches atmosphériques au dessus du pôle sud ne cessent de s’amplifier chaque année. Ce phénomène provoque ponctuellement des vagues de froid parfois inattendues, et de plus en plus féroces.

meteocontact.fr

SOURCE: METEOCONTACT.FR

Toujours l’effet d’interactions

Ce qui se passe au sud a un impact direct au nord:

ces 3 dernières semaines, le vortex s’est séparé en 3, et chacune des parties trace sa route direction le nord.

Ceci aggrave encore le réchauffement global, à cause du dérangement des flux stratosphériques chargés de la distribution des échanges thermiques de la planète, donc de la régulation climatique naturelle.

Grand-froid à venir de manière récursive chaque hiver et épisodiquement en d’autres saisons, et grand-chaud global…

Ne mésestimons pas l’impact de ces vagues de froid-polaire! surtout dans les régions où on y est pas habitués ni préparés en termes logistiques.

Dans certains cas, ça peut vite virer au chaos, et le danger de crever de froid bien réel peut paralyser certains…

..qui sont habitués à vivre dans un monde d’illusions bien structuré, au sein d’un environnement surprotecteur.

Nous vivons en plus d’une situation géostratégique de merde, une période de basculement climatique à laquelle on va devoir s’adapter.

Que l’activité humaine en soit une des causes certainement oui ! mais ce qui nous intéresse le plus, c’est de mieux comprendre pour mieux anticiper.

Amitiés et bonne préparation à toutes et à tous pour cette nouvelle année,

…2019 promet décidément sur tous les plans…

wk