Il est vivement recommandé au survivaliste de s’instruire en premiers secours et premiers soins en suivant des formations. Ceci afin d’être à niveau pour se soigner seul avec son kit médical, mais aussi pour être en capacité de soigner les autres en cas d’impossibilité de recours à un vrai médecin.

Dans des cas extrêmes, sans assistance extérieure possible, il est vital de savoir établir un diagnostic et mettre en oeuvre les techniques de secourisme, et dans les pires des cas de la petite chirurgie.

Entendons bien que la pratique de la médecine et à plus forte raison celle de la chirurgie, sont des activités réglementées et réservées exclusivement aux professionnels de la santé. C’est le cas en situation normale, mais en situation d’effondrement il vaudra mieux prendre un risque opératoire plutôt que regarder mourir son patient ou soi-même.

L’instruction est donc nécessaire afin d’avoir le maximum de connaissances théoriques, pour être en mesure de sauver sa peau et celle des autres. Seulement en cas de recours impossible d’un vrai praticien.

kit médical premiers soins

Le matériel de premiers secours et le matériel de premiers soins

Les premiers soins consistent à soigner des blessures légères et des troubles physiologiques comme par exemple les douleurs, la diarrhée, les infection bactériennes et virales, les entorses etc.

Les premiers secours étendent les soins aux traumatismes plus graves, y compris ceux qui mettent le patient en danger immédiat. Les fractures, les arrêts cardiaques, les saignements abondants, etc.

Le volume du kit médical augmente donc considérablement en fonction de l’étendue des soins et actes médicaux qu’il permet.

kit médical premiers secours

Le kit médical de premiers soins

Le nécessaire pour les premiers soins ne prend guère de place. Du désinfectant (bétadine), des gazes et pansements, bandages élastiques, sparadrap, une pince à épiler, une pince à tiques, un scalpel avec des lames stériles, des petits ciseaux, des gants stériles et des médicaments.

Ce genre de kit n’est pas “immédiatement vital”, dans le sens où il contient juste ce qu’il faut pour soigner les bobos.

Un kit de premiers soins est cependant important pour éviter qu’un petit bobo ne se transforme en gros problème qui pourrait à terme menacer la vie du blessé.

Un antibiotique à spectre large en gélules est recommandé pour deux raisons : prise par voie orale pour lutter contre les infections, et à saupoudrer sur les vilaines plaies, après nettoyage ou curage pour empêcher une infection susceptible d’évoluer en gangrène.

medkit tatonka

Le kit médical de premiers secours

On y trouvera le nécessaire aux premiers soins, et du matériel supplémentaire pour la chirurgie de campagne.

De quoi mettre en oeuvre les actes de petite chirurgie d’urgence, avec un écarteur, une pince compressive, une pince à bec et de quoi recoudre.

Des compresses alcoolisées pour le nettoyage du matériel, et des compresses à usage militaire qui peuvent aider à ralentir une hémorragie et empêcher la blessure de s’aggraver.

Un gilet de sécurité pour signaler le blessé et le retrouver plus facilement, si son état ne permet pas le transport et qu’on doit s’absenter pour faire une jonction avec d’autres rescapés.

Pour des raisons d’encombrement, certains matériels peuvent être remplacés. Je pense au tourniquet qui peut être remplacé par un foulard ou aux atèles, faciles à confectionner avec du bois.

Ne pas oublier la couverture de survie qui est un élément essentiel pour la sauvegarde de la vie.

kit chirurgie

Quel kit médical choisir ?

Tous les kits de premiers secours sont incomplets. Il s’agit donc de s’équiper d’un kit médical de bonne facture, dans une trousse assez grande pour y ajouter le matériel complémentaire.

On trouvera dans le matériel complémentaire une trousse d’outils chirurgicaux et les médicaments antibiotiques, antidiphtériques, antidiurétiques, etc.

Afin de connaître avec plus de précisions les médicament d’urgence à avoir dans sa trousse, je vous recommande d’en discuter avec votre médecin de famille qui saura vous conseiller sur les substances, leur utilisation et leurs indications/contre-indications.