Le bob


bob de survie

Le bob ,bug-out-bag :

♠Ne pas se fier aux détracteurs originaux qui prétendent que le “bob”  du survivaliste constitue un appel commercial. Le bob peut aussi porter un autre nom: “sac de survie et de prévision d’évacuation en cas de catastrophe”, il appartient donc à chacun d’adapter son bob en fonction de sa situation géographique et stratégique.

Néanmoins: Cette liste est à compléter ou réduire en fonction des  besoins propres de chaque survivaliste.  La liste de survivalisme-survie est constituée en vivres et en eau pour une autonomie minimum de 3 jours. Ce qui est en dehors des vivres et de l’eau est utilisable dans une durée indéterminée.  Il importe de considérer chaque objet emporté comme polyvalent : une pile peut produire du feu, une aiguille à coudre ôter une écharde, une pelle assommer un assaillant…

paille de survie

L ’eau et sa purification :  ⇒  ici

3 litres (1l/jour, c’est le minimum vital cuisine comprise); 1 quart en métal; pastilles micropur®;  un système portatif de purification/filtration; préservatifs non lubrifiés ; 1 camel-back dans le sac, les 2l d’eau restant répartis en 1 contenant métal et 1 plastique(nous repartissons l’eau en petite quantité afin d’éviter l’effet de “carène-liquide”: lorsque le contenant n’est plus plein et que le liquide se ballade dedans, c’est gênant).

⇒ les 4 meilleures pailles filtrantes du marché⇐

nourriture de survie

Nourriture de survie:

6 repas déshydratés ; 6 barres énergétiques protéinées ; fruits sec ; lait en poudre ; sel ; sucre ; café/thé ;  2 gamelles en métal ; 1 couteau tatou(couverts et ouvre-boite); kit de pêche ; fil à collet(voir au chapitre piégeage) ; compléments vitaminiques en cachets;

 

hygiene survie

 

Hygiène :

1 brosse à dents/dentifrice fluor ; 1 savon de Marseille(toilette,lessive,vaisselle) ; cotons-tiges ; 1mirroir en métal ; 1 petite serviette; 1 coupe-ongles/lime ; talc ; nécessaire de couture: 1 bobine de fil et 3 aiguilles à coudre de tailles différentes ;

 

 

premiers secours surviePremiers secours de survie:

1 boite d’antibiotique à spectre large(amoxycilline™); 1 tube de pommade antibiotique ; paracétamol ; gaze stérile ; 1 flacon d’antiseptique (betadine™); pansements et bandage ; 1 porte-lame scalpel et 2 lames ; 1 paire de ciseaux ; kit de suture ;  compresse ; coton ; streristrip® ; épingles à nourrice ; baume du tigre ; 1 pince à épiler ; 2 paire de gants chirurgicaux stériles ; alcool de stérilisation ; 1 masque chirurgical ; couverture de survie ; immodium™(la chiassse déshydrate l’organisme et est donc un ennemi du survivant); pastilles d’iode;

feu de survieFeu:

1 pierre magnésium ou silex allume-feu ; 1 briquet zippo™ et une petite réserve d’essence dans un contenant hermétique et adéquat (un briquet essence se recharge avec n’importe quel combustible liquide, et peut rester allumé  longtemps) ;  esbit™ “tta”(alcool solidifié pour la cuisine, plus léger qu’un réchaud !) ; 1 briquet bic gaz à n’utiliser qu’en dernier recours; allumettes paraffinées ; pétards à mèche ;

light my fire

energie survivalisme

 

Éclairage & énergie:

1 lampe frontale à leds ; 1 chargeur solaire portatif et ses accus (tous les appareils électriques emportés doivent fonctionner avec le même type d’accus); si on a l’option armement rajouter 1 torche mini-maglite™ à fixer sur l’arme ;1 mini-lampe led à rechargement solaire autonome ou à rechargement par dynamo;

orientation survivalisme

 

 

 

Orientation :

1 boussole et carte(s) appropriée(s); 1 montre à aiguilles anti-magnetique ; un compas d’écolier ; 1 crayon hb ; 1 morceau de gomme ; 1 paire de jumelles ;

 

radio de survie

 

 

Communications :

1 récepteur am/fm  miniature ; 1 paire de talkie-walkie avec oreillette si on est au mois deux ; 1 gsm;

tente survivaliste

 

 

Bivouac :

1 tente ou hamac/bâche ; 7 à 10 m de suspente “tap” (paracorde); duvet ou sac-à-viande ;

 

survivalisme

 

 

Divers :

⇒1 poncho; 100 à 500eur ou $ en cash ; bijoux en or ; sacs plastique étanches ;1 pelle us; le nécessaire de nettoyage et entretien pam (pour armement&matériel); un outil multi-tools ; un appareil respiratoire nbc ; 1 poignard ; armement individuel ; bandana ou echarpe en coton.

 

⇒ Voir les articles équipement individuel , camouflage, et stratégie pour la tenue.

rechaud esbit


BOB le survivaliste

survivalisme-survie.frSurvivalisme et survie, survivre aux situations extrêmes

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Hamli dit :

    Bonjour, vous dites que l alcool solidifié esbit,
    Permet de faire la cuisine ,mais comparé à une petite bouteille de gaz, est-ce que pour le même poid on peut tenir plus longtemps ?
    Si c’est le cas, c’est vraiment idéal pour ceux qui ne veulent pas risquer de stocker des bouteilles de gaz chez eux…

    • walt k dit :

      salut,
      merci pour votre participation au sujet.
      je préfère utiliser les esbits plutôt que le gaz pour la stabilité et la fiabilité du produit.
      l’encombrement et le poids des esbits sont bien inférieurs au réchaud à gaz ,et un bout d’esbit peut aider à faire partir un feu si le bois est humide ou le temps à la pluie !
      sans oublier néanmoins que le pouvoir calorifique de l’alcool solide est inférieur à celui du gaz, par exemple si on désire faire bouillir de l’eau, ça ira beaucoup plus vite avec le gaz .

  2. simon63 dit :

    Je suis d. Accord le petit rechaud esbit est l’idéal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *