Entretien des cuirs:

Produits:

L’entretien des chaussures et bottes en cuir vise plusieurs objectifs: rendre étanches le cuir et les coutures, assouplir le cuir ,le protéger des moisissures et du craquement ,et le rendre quasi-inusable. Donc un grand nombre d’exigences qui ont en commun de se satisfaire toutes avec le graissage. Ce graissage est idéal si il est fait avec une crème pour cuir, mais en situation de survie, n’importe quel corps gras fait l’affaire : graisse industrielle, graisse animale etc. J’ai bien connu la “graisse-le-phoque”(c’est pas du phoque) pour assouplir, suivi du cirage noir pour la couleur réglementaire et la brillette en finition pour obtenir “l’effet-miroir”, puis le tabouret de chambrée pour casser les brodequins… je me passe désormais de la brillette et du cirage et j’utilise en produit d’entretien unique pour les cuirs la crème nutritive pour cuir Sapo® de chez Armistol®. Sachez que j’ai presque tout testé, même le beurre (moyen et pue), et le sapo® est la meilleure graisse pour cuir que j’ai trouvé. C’est une marque incontournable de produits d’entretien pour l’équitation. Cette discipline étant exigeante sur la souplesse et la résistance des cuirs omniprésents de la sellerie du cheval aux bottes du cavalier.  Le produit est de couleur jaune dans la boite, mais est incolore une fois appliqué. Le graissage fait foncer le cuir, mais ceci est commun à tous les produits. Même le beurre …

Entretenir et Graisser:

Il faut un minimum de matériel d’entretien, et celui-ci est aux chaussures ce que la trousse de toilette est au porteur. Du sapo® (ou autre corps gras), un chiffon, une brosse à cirer, une brosse à dents.

Sur une paire de chaussures ou bottes en cuir neuves, masser longuement le cuir avec du sapo® sans oublier les coutures. Faire pénétrer le produit jusqu’à saturation, puis remettre une couche grossière de graisse et laisser reposer une nuit. Au matin, masser encore le cuir avec la couche de la veille et rabattre l’excédent de sapo® en couche fine sur la couture de la semelle, puis brosser le cuir jusqu’à ce que l’aspect visuel gras disparaisse. C’est l’avantage de ce produit: il imprègne le cuir en profondeur et peut se lustrer en effet cirage ou être mis en couche fine et adhérente sur les coutures de semelles.

Une fois ce traitement fait, et après une nuit de repos, reste à chausser enfin cette paire de bottes en cuir neuves qu’il faut à présent casser. Le cassage au tabouret n’est pas une bonne idée: il va métamorphoser vos belles bottes en grolles informes… et les cassures ne seront toujours pas au bon niveau donc ce sera inconfortable. Il faut donc éviter le cassage au tabouret et légèrement souffrir le temps que ça passe, mais le traitement au sapo® se révèle efficace et le cuir, pas encore “fait” est déjà souple ,ce qui permet au cuir d’épouser parfaitement la forme du pied au bout de quelques jours et kilomètres. Avec un entretien quotidien au sapo® , les bottes en cuir deviennent de véritables chaussons.

L’entretien correct est quotidien pour des bottes en cuir utilisées tous les jours. C’est simple et rapide: le soir avant de déchausser, si les chaussures sont sales ou boueuses, rincer à l’eau (sous la semelle aussi) .Puis passer un coup de chiffon pour essuyer l’eau (l’eau ne fait que ruisseler car le cuir est imperméable et saturé de graisse) . Un coup de brosse à sec puis un massage rapide au sapo® avec un chiffon ,ainsi qu’un coup de brosse à dents avec sapo® en abondance sur les coutures, particulièrement celles des semelles. Puis re-coup de brosse pour enlever le gras sur le cuir. Si les bottes ne sont pas sales ,on se passe alors du rinçage à l’eau, mais on graisse quand même pour le confort et surtout pour une longévité accrue de ses bottes.

walt.k